CC-IN2P3


Partenaires








Search

On this website

On the whole CNRS Web

Centre de Calcul IN2P3/CNRS
Domaine scientifique de La Doua
43 bd du 11 Novembre 1918
69622 Villeurbanne Cedex
Tél. : +33 (0) 4 78 93 08 80
Fax : +33 (0) 4 72 69 41 70


Home page > Actualités > A la Une > 20 ans du web

20 ans du web

Le CERN remet en ligne le premier site web

Maj : 3 mai 2013

En 1992, le Centre de Calcul de l’IN2P3 hébergeait le premier site web français.

L’anecdote veut que Wojciech Wojcik, alors informaticien au Centre de Calcul de l’IN2P3/CNRS, revient du CERN avec la technologie du Web sous le bras et commence à s’y intéresser en mettant en place avec son collègue Daniel Charnay, le premier serveur web français : http://info.in2p3.fr. Le premier site internet français et le quatrième mondial est né, avant même celui du CNRS !

Wojciech Wojcik raconte ainsi : « Au début des années 90, je travaillais déjà avec le CERN et connaissais depuis longtemps Tim Berners-Lee. En septembre 1992, Tim et Robert Cailliau ont participé à la conférence CHEP (Computing in High Energy and Nuclear Physics), organisée cette année-là à Annecy, conjointement par le CERN et l’IN2P3. J’étais d’ailleurs l’un des organisateurs. A cette occasion, ils nous ont fait une démonstration de leur invention sur une machine NeXT. On avait justement plusieurs stations NeXT et deux serveurs NeXt au CC-IN2P3… Quelques semaines plus tard, on installait avec Daniel Charnay le premier serveur web français, le fameux info.in2p3.fr, dont l’adresse est inspirée de celui du CERN, info.cern.ch. On avait alors environ une centaine de connexions par jour. »

Le site comportait à l’origine des informations sur l’IN2P3 présentées de manière sommaire : coordonnées, annuaire des laboratoires, etc. Le contenu a ensuite été progressivement amélioré, en profitant du développement des technologies appliquées au web.

En photo, Wojciech Wojcik devant la machine Next, la même que celle de Tim Berners-Lee au CERN, sur laquelle a tourné le site.

Le site du cern : http://info.cern.ch.

 A lire dans cette rubrique :   publié en 2013