Projets européens

European Grid Infrastructure

Cette e-infrastructure fédère des services mis en œuvre par ses différents partenaires en Europe pour le calcul, le stockage et les données.  Elle est pilotée par la Fondation EGI et géré par le conseil EGI. Le projet EGI rassemble environ 300 sites répartis dans 50 pays et interconnectés pour former une infrastructure de grille et de cloud, sécurisée et fiable. Cette infrastructure fournit à plus de 40000 utilisateurs, dans le monde entier, les ressources indispensables pour relever les défis du traitement de données à haut débit.

Le CC-IN2P3 fait partie intégrante de cette infrastructure depuis maintenant plus de 10 ans, à travers la mise à disposition de ressources de calcul, de stockage et divers services informatiques. Par ailleurs, le CC-IN2P3 développe et héberge le “portail des Opérations “. Ce portail propose une panoplie d’outils web permettant de communiquer et d’informer les différentes communautés (annonces opérationnelles, mises à jour, etc.), ainsi que des tableaux de bords assurant la détection et le suivi d’incidents sur les différentes ressources. Les nouveaux services fournis par ces plateformes devront être conçus pour offrir une gamme de produits incluant calcul, stockage, haute connectivité réseau et gestion d’identités, et devront explorer les modèles de paiement les plus appropriés pour les applications en jeu. Au projet Helix Nebula, porté par le CERN depuis son origine, se sont joints plusieurs organismes et établissements de recherche publique européens, dont le CC-IN2P3 fait partie. Il a assuré la coordination de la phase de conception du projet, entre novembre 2016 et février 2017, et y apporte son expertise dans l’utilisation du cloud par des expériences de physique des particules comme celles du Large Hadron Collider.

eTRIKS

eTRIKS (European Translational Information and Knowledge Management Services) est un partenariat public-privé européen visant à accélérer le développement de nouveaux médicaments plus performants et plus sûrs pour les patients. Le but du projet quinquennal est la gestion et le développement d’une plateforme collaborative d’analyse bio-informatique de données cliniques accessible via Internet.

Partenaire de ce projet, le CC-IN2P3 a été choisi pour son expertise dans l’hébergement de grands volumes de données et dans la fourniture de ressources pour leur traitement. Il héberge ainsi deux projets partenaires en recherche translationnelle : Abirisk (prédiction des risques d’immunisation anti-biopharmaceutique) et Oncotrack (caractérisation des marqueurs biologiques pour la prédiction des tumeurs). D’autre part, il définit le déploiement, fournit le matériel et l’expertise nécessaire au maintien d’une structure cloud. Le CC-IN2P3 assure également un support « à distance » pour des projets partenaires d’eTRIKS qui ont choisi un engagement plus indépendant, mais qui veulent  bénéficier de l’expertise et des connaissances du partenariat.

EOSCpilot

L’initiative « European Open Science Cloud » (EOSC), réalisée dans le cadre d’Horizon 2020, vise à aboutir à une circulation des données scientifiques sur une infrastructure virtuelle en Europe. A ce titre, le projet EOSCpilot identifie les principales barrières qui empêchent la recherche européenne d’exploiter pleinement le potentiel des données scientifiques produites. Il contribue à développer une politique européenne de l’Open Science et à encourager les bonnes pratiques. Il établit un cadre de gouvernance pour l’EOSC et développe des prototypes intégrant services et infrastructures dans le but de démontrer l’interopérabilité entre données de différents domaines scientifiques et infrastructures diverses (HPC/HTC/Data).

Le CC-IN2P3 participe au WP 6 sur l’interopérabilité des données et des infrastructures qui inclut deux missions : la première concerne l’analyse des barrières existantes à l’interopérabilité, la définition d’une architecture d’interopérabilité des e-infrastructures en établissant un lien fort avec les opérateurs. La seconde concerne la mise en oeuvre des pilotes pour valider les concepts et l’architecture proposée. L’IN2P3 participe également au WP gouvernance avec la responsabilité de la tache  « Leverage of Member States Investments ». Celle-ci vise à évaluer l’acceptabilité et la durabilité des modèles économiques proposés dans les différents pays membres, organismes et infrastructures.

 

HNSciCloud

Le projet « Helix Nebula – the Science Cloud » est un appel d’offre pré-commercial visant à établir une plateforme de cloud hybride européenne pour les besoins informatiques de la recherche scientifique publique. Il inclut l’achat d’activités R&D en vue d’utiliser des services cloud innovants et adaptés à des applications scientifiques très variées, allant de la physique des particules à la science des matériaux en passant par la bio-informatique.

Les nouveaux services fournis par ces plateformes devront être conçus pour offrir une gamme de produits incluant calcul, stockage, haute connectivité réseau et gestion d’identités, et devront explorer les modèles de paiement les plus appropriés pour les applications en jeu.

Au projet Helix Nebula, porté par le CERN depuis son origine, se sont joints plusieurs organismes et établissements de recherche publique européens, dont le CC-IN2P3 fait partie. Il a assuré la coordination de la phase de conception du projet, entre novembre 2016 et février 2017, et y apporte son expertise dans l’utilisation du cloud par des expériences de physique des particules comme celles du Large Hadron Collider.

INDIGO - DataCloud

INDIGO – DataCloud est un projet financé dans le cadre du programme Horizon2020 de l’Union européenne et piloté par l’Institut national de physique nucléaire italien (INFN).

Ce projet a pour but de développer une plate-forme open source de données et de calcul destinée aux communautés scientifiques, déployable sur des environnements et e-infrastructures hétérogènes. INDIGO-DataCloud aidera les développeurs, les fournisseurs de ressources, les e-infrastructures et les communautés scientifiques à surmonter les défis actuels dans les domaines du cloud computing, du stockage et du réseau.

Le CC-IN2P3 est impliqué dans ce projet, notamment sur l’implémentation du composant Synergy, un service extensible de gestion polyvalente pour l’intégration d’infrastructures OpenStack. Et de Future Gateway, une interface programmable via API RESTful, conforme aux spécifications API CSGF, capable d’offrir un accès facilité à la couche PaaS en s’appuyant sur les technologies Web récentes.

PRACE-5IP

L’infrastructure européenne de recherche PRACE (Partnership for Advanced Computing in Europe), projet financé par la Commission européenne, a pour vocation de ramener l’Europe du calcul intensif dans la compétition internationale. Pour ce faire, elle met à disposition des chercheurs académiques et industriels européens six calculateurs, aux architectures complémentaires et répartis dans quatre pays, offrant une puissance crête globale de 18 petaflop/s.

En 2016, le CC-IN2P3 a rejoint la 4ème phase d’implémentation de PRACE. L’expertise reconnue du CC-IN2P3 en termes de transfert et de traitement de gros volumes de données est mise à profit dans l’élaboration d’un service générique de transfert entre grands instruments scientifiques et centres de calcul.

Ce projet, ainsi que son successeur PRACE-5IP, constitue également une opportunité pour le CC-IN2P3 de renforcer ses collaborations avec les autres acteurs français du calcul intensif, et notamment l’IDRIS au sein du CNRS.

Cet article est également disponible en : Anglais