La 2e salle informatique du CC-IN2P3 prête à accueillir de nouveaux serveurs

Le T3-IPNL prend ses nouveaux quartiers
11 décembre 2017

Afin d’augmenter ses capacités de distribution électrique et de production de froid, la seconde salle informatique du CC-IN2P3 a connu ces derniers mois d’importantes modifications. La campagne de travaux arrivant à son terme, cette seconde salle informatique va pouvoir accueillir de nouveaux équipements pour répondre aux besoins des grandes expériences de physique.

Le CC-IN2P3 dispose de deux salles informatiques de 850m2chacune, hébergeant au total 2 000 serveurs, soient 20 000 processeurs dédiés au calcul scientifique. Avec une plateforme de stockage de données d’une capacité totale de 340 Pétaoctets[1], dont 100 Po sont utilisés à ce jour, le Centre de Calcul de l’IN2P3 est un acteur majeur dans le traitement et le stockage de données de la Recherche française.

Conçue pour être modulable et équipée progressivement selon l’évolution des besoins des expériences de recherche, la plus récente des salles informatiques du Centre de Calcul, n’était jusqu’ici utilisée qu’à un tiers de sa capacité. 73 baies informatiques sur les 240 prévues au total, sont à ce jour bien remplies. Il était temps d’équiper la salle de moyens de distribution électrique et de production de froid supplémentaires pour permettre l’utilisation d’un second tiers composés de 80 baies informatiques.

C’est dans ce cadre qu’a été menée une campagne de travaux depuis décembre dernier et qui vient de s’achever. Trois nouveaux groupes froids, représentant une puissance totale de 2.2MW ont été installés, un second circuit de distribution hydraulique a été réalisé. Ce qui porte à 120 tonnes le poids des équipements supportés par la toiture du bâtiment.

Ces nouveaux équipements vont permettre de doubler la capacité d’hébergement de serveurs informatiques dédiés au traitement des données des grandes expériences de physique, comme le sont en particulier celles du LHC, CTA, LSST, EUCLID, VIRGO, … Dès cette année 16 baies informatiques sur les 80 de cette extension viendront rejoindre cette salle.

[1]Po : 1 Pétaoctet, 1015octets, 1 000 000 de milliards d’octets